Pays : Chili
Emplacement : Région du Libertador Bernardo O’Higgins, Cachapoal
Année d’affiliation au RIFM : 2008
Superficie de la Forêt Modèle : 105 000 ha
Affiliation régionale : Réseau ibéro-américain de Forêts Modèles

 

Personne-ressource

Luis Andres Gianelli Gonzalez
Tél : +56-72-501536 et +56-72-204650 
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Profil de la forêt et ressources
 
La Forêt Modèle Cachapoal comprend les communes de Las Cabras, de Doñihue et de Coltauco, s’étend sur une superficie approximative de 105 000 ha et compte une population de 57 683 habitants. Le paysage est délimité au sud par la rivière Cachapoal et au nord par les sommets de la cordillère de la Costa, laquelle constitue la frontière entre le bassin de la Cachapoal et le bassin de la région métropolitaine. 

La zone jouit d’un climat tempéré avec une longue saison sèche, et possède des caractéristiques méditerranéennes et de grandes variations thermiques entre le mois le plus froid et le mois le plus chaud. Pendant environ sept mois de l’année, les précipitations ne dépassent pas 40 mm, un phénomène accentué par l’effet de barrière climatique de la Cordillère de la Costa et qui se traduit par un ciel moins nuageux que celui de la côte.

La flore et la faune présentes dans la zone sont protégées grâce à la présence de deux entités, l’une privée et l’autre nationale : la Reserva Nacional Roblería del Cobre de Loncha (nationale) et le Parque Nacional Las Palmas de Cocalán (privé). Ce dernier fut déclaré parc national en 1971 mais, le territoire appartenant à des intérêts privés, le décret s’est révélé inapplicable, bien qu’il demeure en vigueur.

Profil économique
 
La superficie de la FMC est répartie en terres agricoles (29 %), en forêts naturelles (25 %), en prairies et fourrés (37 %), et en plantations d’arbres destinés à la coupe (1,6 %). 

Depuis la conquête et la colonisation, on a fait un usage intensif des ressources naturelles. Entre autres pratiques, la culture des céréales, l’élevage, la récolte des arbres pour le bois de chauffage et le charbon, et la récolte de l’humus ont contribué à la dégradation et à la destruction des ressources naturelles du territoire, provoquant l’érosion et la fragilisation du sol.  

L’activité productive se concentre dans l’industrie manufacturière, la construction et l’exploitation minière, lesquelles génèrent 67 % du PIB régional, et le secteur sylvoagropécuaire, qui y contribue à hauteur de 21 %. Au cours des dernières années, on a observé une diminution de l’activité agropécuaire, ce qui est compensé par l’augmentation de l’exploitation forestière (de 29 000 à 361 000 ha). 

Pourquoi une Forêt Modèle?

Parmi les éléments qui ont mené à la création de la Forêt Modèle, on note la présence d’une importante superficie de forêt naturelle qui représente divers aspects de la grande biodiversité du Chili et qui pose un défi important en matière de conservation et de gestion durable. Le territoire abrite également des communautés composées en grande partie de petits propriétaires, dont l’existence est fortement liée à leur environnement et dont le bien-être dépend des possibilités économiques pouvant contribuer à réduire la pauvreté, un problème qui demeure sérieux dans la région, malgré la forte croissance économique du pays. Le Chili connaît d’ailleurs d’importants problèmes d’inégalité et d’inéquité au sein de sa population, une situation reflétée par l’indice de développement humain (IDH) dans les communautés participantes, dans lesquelles on note un retard en ce qui a trait à l’amélioration des conditions de vie des habitants. 

Le territoire de la Forêt Modèle Cachapoal inclut également deux aires protégées, l’une privée, Las Palmas de Cocalán, et l’autre sous administration publique, la Reserva Nacional Roblería de Loncha, toutes deux vitales pour la biodiversité du pays. Il existe dans cette zone des écosystèmes associés à la forêt sclérophylle et des espèces comme le Hualo et le Palmier du Chili, deux espèces vulnérables étant donné leur état de conservation, et le Belloto del sur, en danger d’extinction (trois espèces endémiques). L’absence d’un plan d’aménagement du territoire, cependant, entraîne une utilisation inappropriée des terres et des conflits.

Associés

  • Municipalités de Doñihue, Coltauco et Las Cabras
  • CONAF
  • Syndicat des agriculteurs de la sixième région (SINAGRO)
  • Regroupement des apiculteurs de Las Cabras, de Chamanteras de Doñihue, de la Unión Comunal de Juntas de Vecinos de Las Cabras et de Doñihue
  • Association touristique CONTRAGUE
  • Intervenants en environnement de Coltauco
  • PRODESAL de Coltauco et Las Cabras
  • CADA, tourisme rural de Las Cabras, artisans de Coltauco
  • Chambre de commerce de Doñihue
  • Association touristique Ruta Campo
  • École d’agriculture San Vicente de Paul
  • FOSIS
  • Servicio País
  • CONAMA
  • Gouvernement de la province de Cachapoal
  • INDAP
  • CODELCO
  • Université du Chili
  • Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Objectifs stratégiques

  • renforcement des associations
  • éducation environnementale
  • développement forestier durable
  • conservation et valorisation de la biodiversité
  • recherche appliquée
  • transfert technologique et vulgarisation
  • tourisme et culture
  • énergies renouvelables
  • produits forestiers non ligneux (PFNL)

Réalisations à ce jour

  • processus de formation de la Forêt Modèle Cachapoal
  • participation à un atelier sur les critères et indicateurs d’aménagement forestier durable, à Jujuy, en Argentine
  • participation au Forum mondial du RIFM à Hinton, au Canada
  • visites-échanges avec les autres Forêts Modèles du Chili
  • tournée avec les membres éventuels du conseil d’administration de la Forêt Modèle Cachapoal à la Forêt Modèle Araucaria del Alto Malleco
  • signature d’une entente sur l’établissement de subventions attribuées au titre d’un appel de propositions, financées par les municipalités de Doñihue, Coltauco et Las Cabras, et avec l’appui de la Corporación Nacional Forestal (CONAF)
  • mise sur pied de tables de travail communautaires pour analyser la problématique et les intérêts locaux, par thèmes.
  • reforestation de 10 ha de forêt native avec le concours de petits agriculteurs
  • projet de développement de lombriculture et de compostage
  • causerie d’éducation environnementale au sujet de l’importance de la conservation des ressources naturelles dans le territoire de la Forêt Modèle Cachapoal
  • promotion de l’intégration et de l’utilisation des énergies renouvelables dans la collectivité
  • conclusion d’un accord de collaboration avec l’Université du Chili en vue de travailler sur les questions suivantes :
    • systèmes agroforestiers
    • planification stratégique
    • produits forestiers non ligneux
    • propositions conjointes de projets

Liens avec les politiques internationales

La participation de divers services publics à l’initiative de la Forêt Modèle Cachapoal vise à assurer la mise en œuvre de politiques soutenant le développement durable du pays, tant dans le domaine environnemental que social. On espère également que la participation au Réseau ibéro-américain de forêts modèles offrira l’occasion de communiquer ces politiques et de générer un processus de rétroactions afin d’enrichir, de diversifier et de renforcer ce type de mesures, ce qui contribuera de manière efficace au développement équitable et durable des pays membres.