Pays : Honduras
Emplacement : Département d’Atlántida, côte Nord du Honduras
Année d’affiliation au RIFM : 2006
Superficie de la Forêt Modèle : 440 000 ha
Affiliation régionale : Réseau ibéro-américain de Forêts Modèles

 

Personne-ressource

Lili Acosta
Oficinas MAMUCA, La Masica, Atlántida, Honduras
Tél : 00504-436-1360
Tél. cell. : 00504 33634401
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Profil de la forêt et ressources
 
La Forêt Modèle Atlántida (FMA) englobe l’ensemble du département d’Atlántida, sur la côte Nord du pays. La région comprend huit municipalités, dont deux importants centres urbains du littoral atlantique, La Ceiba et Tela. Son relief est très contrasté : sur la côte de la mer des Caraïbes prédominent les plages et les zones marécageuses, alors que l’intérieur, dominé par la chaîne de montagnes Nombre de Dios, est plus accidenté. Parmi les 13 types d’écosystèmes naturels que regroupe la région, le système agropécuaire et la forêt tropicale latifoliée, caractérisée par la grande diversité de sa faune et de sa flore, prédominent.

La Forêt Modèle abrite également plus de 200 espèces d’arbres destinés à la production de bois traditionnels et non traditionnels, dont certaines d’une grande valeur commerciale telles que l’Acajou du Honduras (Swietenia macrophylla), l’Acajou amer (Cedrus odorata) et le Redondo (Magnolia yoroconte). Elle comporte aussi quatre zones protégées et deux corridors biologiques qui forment une partie importante du Corridor biologique mésoaméricain. L’exploitation forestière durable est soutenue par :

  • 12 groupes forestiers autorisés et actifs
  • l’exploitation selon un plan d’aménagement
  • la certification FSC-SmartWood
  • le certificat de plantation forestière
  • l’utilisation d’espèces non traditionnelles
  • la zone de développement forestier durable Atlántida-Colon


Profil économique
 
Le territoire compte quelque 360 000 habitants, dont 95 % sont d’origine judéo-espagnole et 5 % appartiennent à d’autres ethnies (Garifuna, Pech, Tolupanes, Miskita, Lenca, Chorti, Tawaka). 70 % de la population est rurale, le reste étant urbaine. Environ 51 % de la population vit dans la pauvreté et 24 %, dans la pauvreté extrême. Le revenu mensuel moyen par habitant est de 1 190 $US, le taux d’analphabétisme atteint 19 %, et 34 % des enfants souffrent de malnutrition.  Voici les principales activités économiques :

  • l’agriculture de subsistance
  • l’agriculture intensive du palmier à huile d’Afrique, du pin, de la pastèque, de la banane plantain, du cacao, de la banane, de l’orange et de la noix de coco
  • l’aménagement forestier (exploitation et/ou transformation)
  • l’élevage extensif/intensif
  • la pêche artisanale
  • le commerce

La zone du littoral atlantique est cruciale tant pour les habitants locaux que pour la population nationale et internationale. Les premiers dépendent des services environnementaux assurés par la forêt latifoliée d’Atlántida comme la production d’eau et la fixation du carbone. Une certaine proportion de la population locale dépend également des ressources forestières pour mener des activités économiques telles que la production de bois en fonction de plans d’aménagement, la création de produits artisanaux à partir de ressources forestières non ligneuses, et la création d’entreprises éco-touristiques locales.

Pourquoi une Forêt Modèle?

Le département d’Atlántida regroupe de nombreuses organisations qui favorisent le développement grâce à l’utilisation adéquate des ressources naturelles, ce qui cadre assez bien avec le concept de Forêt Modèle (association des intervenants). Il n’existe pas présentement d’association regroupant non seulement les organisations mais aussi les paysans chargés de la gestion de la forêt, les agriculteurs et les établissements d’enseignement.  Cette association permettra de répartir les ressources humaines et économiques et d’encourager le développement local. On désire également maintenir la communication avec les autres forêts modèles afin de partager les expériences, tel que le préconisent les principes du Réseau international de forêts modèles (RIFM).

Le regroupement des municipalités du centre d’Atlántida (MANUCA) lutte pour assurer aux résidents locaux des bénéfices qui permettent de réduire la pauvreté grâce à une gestion intégrée des cinq municipalités. Le regroupement s’occupe de cerner les organisations intéressées à prendre part à cette initiative et favorise ainsi le processus de socialisation du concept.

Associés

  • Administration forestière de l’État, Corporation de développement forestier du Honduras (AFE-COHDEFOR). Ce dernier organisme en en voie d’être converti en un ministère nommé Instituto de Conservación Forestal (ICF).
  • Association nationale des producteurs forestiers (ANPFOR)
  • Association des éleveurs et des agriculteurs d’Atlántida (AGAA)
  • Centre universitaire régional du littoral atlantique (CURLA)
  • Regroupement des municipalités du centre d’Atlántida (MAMUCA)
  • Municipalités de La Ceiba, Tela et Jutiapa
  • Réseau de gestion de la forêt latifoliée du Honduras (REMBLAH)
  • Réseau de développement durable du Honduras (REHDES)
  • Fondation Madera Verde


Objectifs stratégiques

  • Éducation et recherche
  • Développement productif (technologies, tourisme, énergie renouvelable, produits artisanaux, etc.)
  • Gestion des ressources naturelles (forêt, sol et eau)
  • Renforcement institutionnel (incidences, projets de participation, prise de décisions)


Réalisations à ce jour

  • Formation d’un conseil d’administration
  • Élaboration d’un plan stratégique
  • Obtention de fonds de lancement (ACDI, FAO, CUSO, RIAFM)
  • Projet de foresterie analogique
  • Gestion intégrée des bassins axée sur le paiement pour les services environnementaux
  • Divers coopérants du CUSO et du domaine de la foresterie analogique
  • Participation à divers événements et activités de formation à l’échelle internationale
  • Mise sur pied du conseil d’administration du RIABM (novembre 2007)